DANTE ALIGHIERI Châteaux de la Loire

La Dante de Tours
Qui sommes nous?
Les cours d'italien
La culture italienne
Les voyages
Histoires d'Italie
Liens
Informations légales


HISTOIRES D'ITALIE



Par Marie-Claude Charron : Naples la friche industrielle de Bagnoli



Naples : Centre sidérurgique de Bagnoli-Coroglio

Cet ensemble industriel comportait plus de 250 bâtiments sur 160 ha. Seuls 16 subsistent au centre d’une immense friche industrielle parcourue par 5km de voies ferrées.

C’est en 1853 que la Vetreria Lefevre s’installe sur la plage de Bagnoli. Ce nom de Bagnoli vient de la présence de nombreux établissements de cures thermales (balneolis).

En 1905 l’ILVA commence la construction de deux hauts-fourneaux, puis trois, et d’une aciérie pour la production d’aciers spéciaux. En 1910 pour l’inauguration 2000 ouvriers travaillent sur le site. L’ILVA s’étendra et d’autres usines de production s’installeront (Bacini e Scali – constructions navales- par ex).

En 1927 la première usine italienne de production de ciment est créée pour utiliser le laitier des hauts fourneaux.

*** Comment ça marche : Dans un haut fourneau on charge alternativement par le sommet (gueulard), du minerai de fer préalablement aggloméré et du coke(carbone), d’où la présence d’une cokerie et d’une zone d’agglomération. Pour faire fondre, on envoie de l’air chaud par des tuyères placées en couronne autour du haut fourneau et situées environ au tiers de la hauteur ; cet air chaud vient des cowpers (tours remplies de briques réfractaires à côté du haut fourneau) qui sont chauffées au gaz et principalement par les gaz de haut fourneau récupérés au gueulard. Le minerai fond et on obtient de la fonte (fer avec du carbone) qu’on récupère sur le plancher de coulée et du laitier qui est composé des résidus non ferreux du minerai enfourné. Le laitier est plus léger donc on peut les séparer par densité.  La fonte passe à l’aciérie où se trouvent des fours convertisseurs (Martin – Siemens ici) pour faire baisser la teneur en carbone. (C’est le carbone qui rend la fonte cassante.)  Les fours Martin seront abandonnés au profit de convertisseurs à oxygène dans les années 1970 à 1980.  ***

En 1961 naît l’ItalSider  de la fusion de l’ILVA et de la Cornigliano. La production annuelle de fonte est de 860 000 t et de 820 000 t d’acier et donne du travail à plus de 5000 personnes.

En 1975 la modernisation du site entraîne la création d’un nouveau train de laminoirs et l’implantation d’une coulée continue. En 1976 est construit le haut fourneau qui reste sur le site, sa production était de 4000 t/j. Il fonctionnait avec 4 cowpers au lieu de 3 comme avant, ce qui permettait d’avoir un « vent » régulier dans le haut fourneau.

En 1979 le site emploie 9000 personnes.

Mais petit à petit l’acier allemand grignote le marché (en 1974 Beaubourg est construit avec de l’acier allemand et les français commencent à payer les chômeurs de la sidérurgie française). Le site de Bagnoli subit aussi cette concurrence.

En 1985 l’usine Eternit (ciment-amiante) ferme ses portes.

En juillet 1988 les « ministres » européens de l’industrie réunis pour confirmer l’abolition des quotas sur l’acier, évoquent « une fermeture irrémédiable du site de Bagnoli ».

En 1989 la Cementir, utilise la pouzzolane puisque la production de laitier a diminué

En 1991 Fondation de la « Città della Scienza »

1992 fermeture définitive de l’Italsider (ou ILVA).

Ermanno Rea a écrit « La dismissione » (« l’abandon », mais dans ce cas « le démantèlement » ?) qui raconte le démantèlement de l’aciérie ILVA, symbole d’une ville qui cherchait dans l’industrialisation la voie pour sortir du sous-développement.-2002-

Un film en a été tiré : La stella che non c’è (2006) de Gianni Amelio.

plan bagnoli

AFO : Altoforno = haut fourneau                                           Aciérie

hf  acierie
coupe hf

L’incendie en 2013 du musée de la Città della Scienza1, symbole du renouveau du site, la mise en examen de 21 ex-dirigeants de la société de transformation BagnoliFutura2 pour pollution aggravée des terrains de l’ancienne aciérie et la mise en faillite de la même société à l’été 2014 ravivent et illustrent des difficultés toujours présentes auxquelles doit faire face le territoire. Or le site rencontre aussi un fort problème d’image lié entre autres à la présence supposée de la mafia napolitaine, dans des affaires de marchés publics et de bonification des terrains
site ilva
cimenterie
cite sciences   La cité des Sciences en feu
 Plan :
Indagini e risultati per il risanamento dei siti ex industriali dell’area di Bagnoli
Benedetto De Vivo
Dipartimento di Scienze della Terra
Università di Napoli “Federico II”
Via Mezzocannone 8, 80134 Napoli

Dates :
http://digilander.libero.it/iniziativapopolare/la_storia_di_bagnoli0.htm